100x100_1Joie suprème, nous avons réussi à dépasser le cap des quatres articles !  Joie, allégresse et hosanna ! Faites péter le champomy ! Blague mise à part, on fêtera plutôt ça quand on aura passé le cap des 100 je crois ;)

.

L'article d'aujourd'hui porte donc sur le 14 février, fête bien commerciale connue des amoureux...

Le petit point Histoire

On le sait, l'église chrétienne a depuis toujours fait correspondre ses dates de fêtes avec celles des "païens", de façon à ne pas dépayser le pécore qui ne s'y retrouverait plus autrement. Dans l'Antiquité, le mois de Gamélion, célébrant le mariage sacré de Zeus et Hera prenait place de mi-janvier à mi-février. Le 15 février était nommé le Festival du Lupercus (de Lupus, le loup), le dieu de la fertilité. Les prêtres de Lupercus sacrifiaient des chèvres, et couraient ivres morts et à poils dans les rues, touchant les passants avec les restes des pauvres biquettes sacrifiées un peu plus tôt. Les jeunes femmes s’approchaient volontiers, car être touchée ainsi était censé rendre fertile et faciliter l’accouchement. Cette fête honorait Junon, déesse romaine des femmes et du mariage, ainsi que Pan, le dieu de la nature et du désir. Néanmoins, je doute que votre chère et tendre apprécie que vous la frictionniez avec des abats de chèvre. Juste une intuition.

Trois saints différents portent le nom de Valentin, tous trois martyrs (je pourrais faire une blague vaseuse sur le sujet, mais je vais m'abstenir et vous laisser imaginer). On dit que pendant une période d’interdiction de mariage des soldats romains par l’empereur, Saint Valentin arrangeait secrètement les mariages. Le 14 février serait la date liée à son martyre. D'après une autre légende, la fête de la Saint-Valentin fut créée par les jeunes amoureux, en réaction à la pratique des lupercales, qui écrivaient leurs noms sur une urne...

Vous pensiez que la Saint Valentin était une fête de couple ? Détrompez-vous ! Elle a longtemps été célébré comme étant la fête des célibataires. Le jour de la fête, les jeunes filles célibataires se dispersaient aux alentours de leur village et se cachaient en attendant que les jeunes garçons célibataires les trouvent . À l’issue de ce cache-cache géant, les couples formés étaient amenés à se marier dans l’année. Bien sûr, il y avait beaucoup de tricheries de la part de couples officieux...

La St Valentin apparaît la première fois avec une connotation amoureuse en Angleterre et en France au 14ème siècle. On croyait en effet que le 14 février était le jour où les oiseaux s'accouplaient. Il était courant que les amoureux échangent des billets et qu’ils s’appellent "Valentin et Valentines".


À quoi ça sert ?

La Saint Valentin, malgré sa surexploitation commerciale par les fleuristes, les bijoutiers et les chocolatiers, conserve envers et contre tout un symbolisme important. C'est une occasion de "prouver" à l'autre qu'on l'aime, une occasion de passer du temps ensemble, de se faire des cadeaux, de déclarer ses sentiments...

Pourquoi c'est important ?

Parce que ça prouve que vous avez pensé l'un à l'autre, tout simplement ! Oublier la Saint Valentin, c'est un peu comme... oublier son anniversaire, quelque part. Surtout si elle, elle y a pensé ! Certaines filles n'aiment pas vraiment la Saint Valentin, mais cela fait toujours chaud au coeur de recevoir une carte ou une rose...

Qu'est-ce qu'il faut offrir ?

Tout d'abord, pas d'abats de chèvre. Ensuite... Quelque chose de simple. Il n'est pas nécessaire de se saigner aux quatre veines pour faire plaisir. Pensez à ce qu'elle aime, essayez de trouver quelque chose de personnel. Il existe des cadeaux "standards" pour ceux qui n'ont pas d'idée : des chocolats, une fleur, une carte, un recueil de poèsie (laissez un petit mot dans la page de garde, ou faites le dédicacer par son auteur... s'il est encore en vie)... Envoyer un sms c'est bien, mais donner quelque chose de solide, c'est mieux, surtout si vous l'avez fait vous même, puisqu'elle pourra le conserver précieusement en souvenir.

En conclusion !

À savoir qu'une fille doute très facilement d'elle-même. Si vous ne pensez pas à la Saint Valentin, elle risque rapidement de se dire que :
1) Vous ne l'aimez pas
2)  Vous ne l'aimez pas parce qu'elle n'est pas assez bien.
3)  Vous ne l'aimez pas parce qu'elle n'est pas assez bien, grosse, laide, conne, et ainsi de suite...

Pensez-y ! Vous n'avez pas être un parfait prince charmant, à l'emmener dans votre carosse blanc pour souper au palais et à la demander en mariage après un mois de vie en couple et avoir beaucoup d'enfants et être heureux jusqu'à la prochaine crise économique. Mais montrez-lui qu'elle peut être votre princesse... et que vous tenez à elle !

Réponses aux questions des lecteurs/trices/trucs :