100x1000006aft5« Tu sais, en principe, si c'est fait au bon moment, avec le bon mec, dans les bonnes conditions, la première fois ça fait pas mal. »


Combien de fois l'avons nous entendue, cette phrase, dans combien de magazines et sur combien de sites "pour nana" l'avons nous lue ? Chers porteurs de chromosome Y, il est temps que nous vous révélions une grande vérité : c'est un mensonge éhonté ! Respirez un grand coup, on va vous emmener au fond du problème.

 Petit point biologie: Quand une fille est vierge, elle possède un hymen. L'hymen est une petite membrane qui ferme partiellement l'orifice vaginal, à 1 cm environ de l'entrée de celui ci. L'obturation n'est que partielle pour permettre l'écoulement des règles. Lors du premier rapport sexuel, en théorie, cette membrane se déchire.

À quoi ça sert ?

Basiquement, personne n'en sait rien. Il s'agit du vestige embryonnaire de la membrane qui sépare à l'origine les deux parties du vagin d'origine embryonnaire différente. Du point de vue de l'évolution, on ignore ce qui a pu conduire à l'existence de cette membrane. Plusieurs hypothèses existent, la première serait que pour les sociétés humaines primitives, une femme avait intérêt à trouver un homme qui ne l'abandonnerait pas une fois enceinte. La douleur du premier accouplement permettrait que la décision de s'accoupler ne soit pas prise à la légère.

Cette explication semble toutefois douteuse. Chez d'autres mammifères, on constate que la femelle a également un hymen, mais que l'accouplement ne crée pas de lien social avec le mâle. Une autre explication est que l'hymen est une conséquence de l'évolution depuis des espèces pour lesquelles il a un tout autre intérêt. Par exemple, pour la baleine, il protège son vagin de l'eau jusqu'à ce qu'elle soit en âge de se reproduire. Mais évitez de citer cet exemple à votre copine, ça reviendrait à la comparer à une énoooorme baleine =)

Il existe des variations anatomiques de l'hymen.

  • L'hymen annulaire, qui présente un orifice central.

  • L'hymen cribriforme, qui est perforé de plusieurs petits trous.

  • L'hymen semi lunaire, dont la forme est celle d'un croissant.

  • L'hymen labié, qui présente une fente verticale.

  • L'hymen imperforé, rare, en général diagnostiqué à la naissance, qui nécessite une incision chirurgicale pour permettre l'écoulement ultérieur des règles.

Il existe encore différentes formes plus ou moins rares, n'ayant pas toutes été répertoriées ici (un peu comme les pokémons, et NON, ça ne vous donne pas une bonne excuse pour les attraper tous)

L'épaisseur de l'hymen est généralement infèrieure au millimètre, mais il arrive parfois qu'elle atteigne les deux millimètres. (et là c'est AOUCH)

Qu'est-ce que ça fait ?

Ca fait mal, et ça saigne, mais... c'est pas les règles. Dans la plupart des cas, lors du premier rapport sexuel, l'hymen se déchirera sans trop de problèmes, ce qui entrainera une perte de sang et/ou une légère souffrance. Cependant, dans le cas d'un hymen très élastique ou presque inexistant, le premier rapport sexuel n'entraînera ni rupture ni saignements.
Enfin, il existe le cas de l'hymen imperforé qui ferme totalement l'entrée du vagin, ou d'hymens trop épais, qui peuvent rendre la pénétration impossible ou trop douloureuse. Il est alors nécessaire d'avoir recours à une petite intervention chirurgicale sous anesthésie locale afin d'inciser cet hymen.

Il n'est pas rare d'avoir besoin de s'y reprendre à plusieurs fois, l'hymen cédant progressivement. De longs préliminaires et de la communication peuvent aider, la fille étant alors plus détendue. En général, après le premier rapport, il vaut mieux attendre une à deux semaines avant de renouveler l'expérience, le temps que ça cicatrise.

Après en avoir discuté avec pas mal de filles, nous avons pu remarquer que la plupart avaient ressenti une sorte de petite dépression post-perte de la virginité. Que ça se soit bien passé ou pas, la perte de la virginité étant un rituel important dans la vie d'une femme, beaucoup se sentent déprimées, parfois même au point de regretter d'être passées à l'acte. Ce sentiment peut perdurer quelques jours, mais il ne semble pas avoir de nom médical en particulier, ou en tout cas nous n'avons pas été capable de le trouver, malgré nos recherches et la participation active de notre camarade google.

En conclusion !

Si votre partenaire était vierge et qu'elle a eu mal au cours de votre premier rapport, ce n'est pas nécéssairement de votre faute: cette douleur est difficilement évitable, même en étant le plus prévenant du monde. Blâmez l'évolution, ou ce connard de sexiste de Dieu, selon votre préférence (joke inside).