0006aft5

Haaaargl, honte à moi, le blog n'a pas été mis à jour depuis plus d'un mois!

Bah oui, c'est de ma faute, vu que c'était mon tour de pondre un article, mais que voulez-vous quand on a pas d'inspiration... Comment ça, c'est pas une excuse?

Maaaais je m'en vais de ce pas remédier à ce problème, notamment parce qu'un certain nombre de mes amis de sexe masculin m'a demandé récemment de traiter du fameux sujet:

« Pourquoi les femmes préfèrent-elles toujours les connards arrogants macho qui vont les faire souffrir (et plus si affinité) aux gentils garçons? »

Alors tout d'abord, au risque de casser le mythe et d'en surprendre plus d'un : Non, les filles ne sont PAS masochistes (du moins pas toutes), et n'aiment pas les connards macho arrogants qui vont les faire souffrir et plus si affinités. Bon, ok, s'il s'agit de ce cher Docteur Greg House, qui est d'une telle hottitude qu'on lui pardonne tout bien évidemment, là je pense qu'on est toutes maso quand il veut où il veut, et même avec le lupus s'il veut, mais ça c'est une autre histoire.

Je disais donc, quand les filles prétendent qu'elles préfèrent un mec qui les écoute à un type qui se fout de ce qu'elles disent, ou quand elles disent qu'elles veulent un mec qui les respecte, etc, ce n'est pas faux en soi. Comment dire, le problème est... ailleurs.

Déjà, le gentil garçon manque de confiance en lui. C'est un grand rêveur timide et romantique, bien souvent persuadé que le destin mettra la fille de ses rêves sur son chemin le moment venu. Il a souvent tendance à idéaliser la fille dont il est amoureux, et est persuadé qu'ils sont faits l'un pour l'autre, sauf qu'elle ne le sait juste pas encore. Au final, la fille refuse en général ses avances en sortant une des ô combien nombreuses variantes de la phrase « Je t'aime beaucoup, mais seulement en tant qu'ami. »

Le gentil garçon tient tellement à respecter la fille qu'il a souvent tendance à refouler complètement ses désirs sexuels. Il a tellement peur d'offenser que son langage corporel devient quasi inexistant, et il apparaît comme un être asexué ou androgyne, et ce qui fait aussi que bien souvent, la fille dont il est amoureux n'est même pas au courant qu'elle lui plait.

L'autre problème que posent ce manque de confiance en soi et le refoulement de ces désirs, c'est qu'ils donnent tout simplement l'impression que le gentil garçon est faible. Et certaines içi vont probablement hurler et trouver ça extrèmement réducteur, mais... la femme est naturellement plus attirée par le mâle dominant avec lequel perpétuer l'espèce, que par le faible.

(Nous sommes tous différents ceci dit, et fort heureusement la biologie n'est pas la seule chose à prendre en compte dans une relation.)

  Une raison que j'ai aussi souvent entendue est l'idée selon laquelle les gentils garçons seraient trop prévisibles. Ils sont gentils, tout le temps, toujours. Avec un « connard », à l'inverse, il y a des hauts et des bas, et on ne sait pas à quoi s'attendre, ce qui fait que la relation est du même coup moins ennuyeuse.

En résumé, si vous êtes un gentil garçon, tout n'est pas perdu. Sachez déjà que même si vous avez plus de mal à trouver quelqu'un que les connards, c'est en général avec les mecs comme vous que les filles finissent par avoir des relations durables, construire une famille etc. La clef n'est en réalité pas très compliqué... il faut penser à vous. Prenez confiance, n'ayez pas peur de dire ce que vous voulez ou de vous affirmer. Vous ne plairez certainement pas plus à une fille si vous étouffez vos désirs pour vous plier aux siens sans arrêt.  = )